logo


Qu’est ce que la Géographie ?

Etymologiquement, la géographie est “ l’écriture de la terre ”. Au sens le plus large, elle demeure bien aujourd’hui encore la description raisonnée de la surface de la terre. C’est là une vaste ambition, à tel point que les géographes ne sont pas toujours d’accord sur la finalité et l’objet de leur discipline. Pour certains, l’originalité de la Géographie est de se situer à la jonction des Sciences Sociales et Naturelles : son objet est alors l’étude des relations entre l’homme et le milieu naturel et l’analyse de ce dernier peut devenir une préoccupation dominante, sinon exclusive (la Géographie Physique).

Pour d’autres, de plus en plus nombreux, la Géographie est une Science humaine et même sociale voire politique qui cherche à comprendre le développement des sociétés dans l’espace. Elle peut alors procéder selon deux perspectives qui devraient se compléter et non s’exclure : la description et l’explication des sociétés dans leur diversité (la Géographie, savoir encyclopédique) et la recherche systématique de grands principes universels d’organisation et de différenciation de l’espace social (la Géographie scientifique).

Il existe une troisième approche de la Géographie qui, depuis toujours, a servi aux navigateurs et aux armées à explorer et conquérir le monde. Son but est la description précise de la surface terrestre, c’est l’ingénierie géographique, encore appelée aujourd’hui géomatique, avec l’utilisation systématique de l’outil informatique et son arsenal de méthodes scientifiques, de mesure et d’acquisition, de modélisation mathématique, de gestion et traitement de l’information, de cartographie numérique, de Systèmes d’Information Géographique, de télédétection etc.

La Géographie intègre aussi les apports d’autres disciplines : Sociologie, Histoire, Démographie, Economie, Sciences Naturelles, Sciences politiques. Elle s’en distingue par son approche pluridisciplinaire, son objet principal d’étude (l’espace, son organisation, ses différenciations), ses méthodes d’investigation, actuellement en pleine mutation, qui donnent une large place à la cartographie et aux représentations graphiques.

La Géographie ne se cantonne pas dans des connaissances académiques. Depuis longtemps, des géographes se sont préoccupés d’aménagement du territoire, d’aménagement urbain et rural, et ont cherché à produire une géographie applicable, opérationnelle, active. Après avoir longtemps passé sous silence les problèmes politiques, les géographes les prennent de plus en plus en compte à travers la Géographie politique et la Géopolitique.

La situation de la Géographie au carrefour de disciplines diverses, à la jonction des Sciences de la société et de la nature, l’utilisation croissante des méthodes quantitatives font que le recrutement des étudiants de Géographie est très diversifié à Rouen : un quart est constitué de littéraires (BAC L), une bonne moitié sont titulaires du BAC E.S., 8 % sont des scientifiques (BAC S) et près d’un cinquième sont titulaires d’autres BAC.

La géographie pour quels débouchés ?

L’enseignement

L’un des débouchés des études de Géographie demeure l’enseignement (37% des diplômés de géographie) : secondaire, à l’issue de concours nationaux (CAPES et AGREGATION), ou primaire au terme de la LICENCE. Les IUFM (Instituts Universitaires de Formation des Maîtres) recrutent les futurs professeurs d’école parmi les titulaires de la LICENCE. Cette opportunité est donc offerte aux étudiants de Géographie. Les débouchés dans les carrières de l’enseignement sont encore très importants à l’issue des études de Géographie, soit à BAC + 3 (recrutement des professeurs d’école), soit à BAC + 4 (CAPES), soit à BAC + 5 (Agrégation).

L’administration territoriale, l’aménagement du territoire, les bureaux d’étude

Depuis plusieurs décennies, beaucoup d’étudiants ont trouvé un emploi dans les administrations départementales et régionales, les communes, les chambres professionnelles (chambre de commerce et d’industrie, chambre d’agriculture…), les organismes d’aménagement et les sociétés d’économie mixte, les organismes d’aménagement d’Outre-mer, et même dans le secteur privé ou associatif. La plupart valorisent réellement dans ces emplois « territoriaux » leurs compétences acquises en géographie, à travers des thématiques qui peuvent être variées (environnement, tourisme, politique de la ville, urbanisme, santé publique, logistique, marketing, prospective…).

La recherche

La formation à la recherche, vocation traditionnelle de l’Université, est désormais conduite dans le cadre du Master. La mention recherche du Master, outre des enseignements théoriques, comportent la réalisation d’un mémoire (semestre 2 et surtout semestre 3 et 4), sur un thème choisi en commun avec un enseignant, en montrant la capacité de l’étudiant à conduire une recherche personnelle et à produire une synthèse originale. Le Master recherche remplace donc à la fois les anciens enseignements de Maîtrise et de D.E.A (Diplôme d’Etudes Approfondies).

Le Master ouvre à la préparation de la thèse de (Bac +8) : c’est le diplôme requis pour devenir enseignant-chercheur à l’Université ou chercheur dans les grands organismes publics comme le CNRS, l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement), l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique), le CEMAGREF, etc… Etre titulaire d’un doctorat de Géographie avec une compétence géomatique est aussi très prisé par l’industrie et les bureaux d’étude qui gèrent l’information géographique et qui ont besoin souvent de compétences géographiques aussi bien générales que méthodologiques et techniques.

Les enseignants-chercheurs du Département travaillent avec des équipes de recherches nationales ou internationales dans le cadre de projets et de programmes de recherches très souvent pluridisciplinaires. Les étudiants peuvent donc dès le Master 1 bénéficier de ces réseaux et être intégrés aux laboratoires rouennais ou à d’autres équipes de recherche.