logo


Maquette du S1

<< Retour Licence 1

Unités d’enseignements

    • LGG 111 – Comprendre le système Terre.

      Enseignants : D. Todisco, Z. Nouaceur
      Durée : 20 heures CM + 12 heures TD ; Crédit : 4 ECTS
      Contenu : Cet enseignement s’efforcera de rappeler les bases des découpages bio-physiques du globe. Il abordera d’une manière transversale plusieurs notions fondamentales en géographie physique liées à l’atmosphère, l’hydrosphère, la lithosphère et la biosphère. Dans une vision systémique, seront abordés plusieurs volets: le système solaire, les mouvements atmosphériques et océaniques, le couplage des différentes enveloppes de la Terre, la tectonique des plaques, les grands ensembles morphostructuraux du globe, les grandes zones biophysiques et les principaux biomes.
      Bibliographie :
      Amat, L. Dorize, et C. Le Coeur : Eléments de géographie physique, Boréal, 2e éd., 2008
      Demangeot D. : Les milieux naturels du globe, Masson, 10eme ed., 2009
      R. Salanon et A. Lacoste : Eléments de biogéographie et d’écologie, A. Colin, 2e éd., 2005
      Y. Lageat : Les milieux physiques continentaux, Belin, 2004
      Contrôle : Exercice: 40 %; Examen : 60 %
    • LGG 112 – De la population à la société

      Enseignant : F. Lucchini
      Durée : 20 heures CM + 12 heures TD ; Crédit : 4 ECTS
      Contenu : Cet enseignement propose une initiation aux principaux concepts utilisés par les géographes pour étudier les hommes en société (espace, milieu, région, territoire, réseaux…) et mieux comprendre le Monde. On insiste particulièrement sur les interactions qui existent entre les sociétés et leur espace : d’un côté les sociétés construisent, produisent et modifient l’espace géographique qu’elles occupent ; de l’autre, elles subissent les effets des forces de la nature ou encore ceux des actions des sociétés dans le passé. Ce cours met ensuite l’accent sur la particularité de la Géographie à rechercher des lois d’organisation de l’espace, des principes de différenciations. Des grands modèles géographiques d’organisation territoriale sont présentés en cours. La partie Travaux Dirigés se compose d’exposés impliquant les étudiants, présentant des phénomènes géographiques contemporains. Chaque exposé abordera ainsi en détail le fonctionnement d’un phénomène géographique, les concepts qui le sous-tendent (référencés dans la bibliographie donnée au préalable), ainsi que les enjeux contemporains et les questionnements de société que ce phénomène peut soulever.
      Bibliographie :
      – Bailly A., Béguin H., 1995, Introduction à la géographie humaine, Masson
      – Bailly A., Ferras R., Pumain D., 1992, Encyclopédie de la géographie, Economica
      – Brunet R., Dollfus O., 1990 , Géographie Universelle, Mondes nouveaux (Tome 1), Hachette
      – Durant M.-F., Gimeno R., Mitrano P., Tornquist-Chesnier M, 2004, L’espace mondial en 50 cartes, Presses de Science-Po
      – G. Di Méo, 1998, Géographie sociale et territoire, Nathan.
      – Pinchemel P., Pinchemel G., 1988, La face de la Terre, Eléments de géographie, A. Colin
      – Pumain D., Saint-Julien Th., 1997, L’analyse Spatiale, 1. Localisations dans l’espace, Cursus, Colin
      Modalités de Contrôle : Contrôle continu (Synthèse de lectures par exposé oral): 40 % ; Examen (dissertation): 60%

    • LGG 113 – Découverte de la carte

      Enseignants : E. Leclerc / M. Rasse
      Durée
      : 20 heures CM + 12 heures TD ; Crédit : 4 ECTS
      Contenu
      : La carte « outil privilégié » du géographe, n’est-elle qu’un savoir-faire, une technique, ou un faire-valoir pour celui-ci ? Parallèlement à l’apprentissage de la technique cartographique dans un autre module, nous aborderons ici l’épistémologie de la cartographie. Nous retracerons les étapes de son développement pour établir ses liens avec notre discipline. Nous analyserons également les différentes productions cartographiques dans l’espace et le temps pour identifier les conceptions de l’espace des sociétés. Nous explorerons ainsi les différents usages de la carte en nous interrogeant sur les contraintes de l’exercice et ses limites, en tentant de répondre à la question suivante : A quoi sert une carte, notamment pour un géographe ? Le cours s’appuyant sur une iconographie abondante, vous pourrez retrouver l’intégralité des images projetées pendant le cours sur le site du département, ainsi que les annales des sujets d’examen avec le corrigé de la 1 ère session. Les TD seront consacrés à des analyses de cartes diverses (cartes anciennes, topographiques, thématiques) dans un effort de déconstruction de productions toujours socialement et historiquement situées.
      Bibliographie :

      BAILLY, A., GOULD, P. Le pouvoir des cartes. Harley (J. Brian) et la cartographie. Ed. Paris: Anthropos, 1995. 120 p. ISBN 2-7178-2879-6.
      GRATALOUP, C. Représenter le monde. Ed. Paris: La Documentation française, 2011. 62 p.
      JACOB, C. L’empire des cartes. Ed. Paris: Albin Michel, 1992. 257 p. ISBN 2-226-06083-9.
      LEFORT, I., PELLETIER, P. Grandeurs et mesures de l’écoumène. Ed. Paris: Economica-Anthropos, 2006. 229 p. ISBN 2-7178-5226-3.
      LEFORT, J. L’aventure cartographique. Ed. Paris: Belin : Pour la science, 2004. 319 p. ISBN 2842450698 (br.).
      LÉVY, J., PONCET, P., TRICOIRE, E. La carte, enjeu contemporain. La documentation Photographique, 2003, vol. 8036, p. 63.
      Modalités de Contrôle
      : Exercice: 40 %; Examen : 60 %

      >> ARCHIVES

    • LGG 114 – Géographie thématique : l’eau

      Enseignants : E. Eliot, D. Todisco et M. Rasse
      Durée
      : 20 heures CM + 12 heures TD ; Crédit : 4 ECTS
      Contenu
      : Cet enseignement a pour objectif de rappeler un certain nombre de notions fondamentales autour d’un thème fédérateur éminemment « géographique » ; l’eau, des déserts arides aux deltas tropicaux, du puits ou de la source exploitée traditionnellement aux grandes agglomérations modernes qui n’ont pas toutes fait leur « révolution hydraulique », en passant par toutes les interrogations sur le devenir de la planète confrontée non pas vraiment à une diminution de la ressource mais à la surconsommation et à la pollution.

      Les ressources et leur répartition, les problèmes environnementaux liés à la surexploitation de ces ressources, les aspects historiques de l’utilisation de l‘eau et de sa maîtrise, la production d’espaces et les enjeux géopolitiques seront abordés à différentes échelles d’analyse, ce qui permettra de mettre en valeur l’approche géographique.
      Bibliographie :
      Elle sera fournie en début de semestre
      Modalités de contrôle
      : Examen final 60 % ; Exercice TD 40 %

    • LGG 121 – Cartographie 1

      Enseignants : E. Leclerc / G. Czura / H. Dufossé
      Durée
      : 12 h de CM, 12 h de TD; Crédit : 4 ECTS
      Contenu
      : A partir de l’étude des mécanismes et des lois de la vision humaine on verra comment peuvent s’élaborer des règles rationnelles et rigoureuses de traduction d’une information en une image cartographique. Deux types d’interventions auront lieu :
      – Un cours théorique présentant les principes de base et les fondements du langage graphique, puis les règles de traduction des informations à cartographier. Le cours s’appuiera sur de nombreux documents présentant des exemples concrets. Les techniques d’analyse de l’information géographique et de critique des cartes donneront aux étudiants les outils intellectuels nécessaires à la conception d’une carte efficace.
      – Des séances de travaux dirigés durant lesquelles les étudiants seront initiés à l’analyse des informations à cartographier et à leur traduction visuelle et la pratique du dessin cartographique sur ordinateur. Une importance particulière sera apportée à la critique des documents réalisés pour que soit parfaitement assimilée la différence entre cartes  » images  » efficaces et cartes  » illustrations  » inutiles voire dangereuses.
      Bibliographie
      :
      BEGUIN, M., PUMAIN, D. et PASCARD, E. La représentation des données géographiques statistique et cartographie. ed. Paris: Armand Colin, 2003. 192 p. ISBN 2-200-26581-6.
      BERTIN, J. La Sémiologie Graphique. ed. Paris: Editions de l’EHESS, 1998. 444 p. ISBN 2-7132-1277-4.
      BLIN, E. et BORD, J.-P. Initiation géo-graphique. Document cartographique comment visualiser son information en 20 séances. ed. Paris: Sedes, 1995. 284 p. ISBN 2-7181-9326-3.
      CAUVIN, C., ESCOBAR, F., SERRADJ, A. et RIMBERT, S. Cartographie thématique. ed. Paris: Hermès science publications-Lavoisier, 2007. 2 vol. (284 -IV de pl., 272 -VIII de pl.) p. ISBN 978-2-7462-1535-1 vol. 1 978-7462-1536-8 vol. 2.
      Modalités de contrôle
      : Contrôle continu CM (analyse de l’information et critique sémiologique): 50 % ; Contrôle continu TD (réalisation d’une carte sous D.A.O.): 50 %

      >> ARCHIVES

    • LGG 122 – Initiation à la statistique descriptive

      Enseignants : Sophie de Ruffray, Sylvano Freire-Diaz
      Durée
      : 12 heures CM + 12 heures TD ; Crédit : 4 ECTS
      Contenu
      : L’objectif de cet enseignement est de fournir aux étudiants des connaissances de base en statistique univariée (dénombrement, représentations graphiques, valeurs centrales, paramètres de dispersion, …). Ces connaissances seront appliquées dans le cadre des travaux dirigés à l’étude de problèmes concrets pris dans l’ensemble des champs de la géographie. L’évaluation portera donc autant sur la connaissance des règles de base de la statistique que sur la capacité à les mettre en œuvre dans le cadre d’une problématique de géographie (interprétation des résultats, mise en forme, transmission vers un public non spécialiste, critique de travaux existants). L’étudiant doit être capable de mettre en œuvre une chaîne complète de traitement de l’information spatiale allant de la collecte des données jusqu’à la rédaction d’une synthèse écrite, illustrée de figures et de tableaux. Ces travaux pratiques conduiront à l’apprentissage du logiciel EXCEL pour la statistique.
      Bibliographie
      :
      Groupe Chadule, Initiation aux pratiques statistiques en géographie, Ed. Armand Colin, 4ième Edition Paris 1998.
      Béguin M., Pumain D., La représentation des données géographiques. Statistique et cartographie, Collec. Cursus, Ed. Armand Colin, Paris, 2de édition 2003.
      Dumolard P., Dubus N., Charleux L., 2003, Les statistiques en géographie, Belin-Sup Géographie, Paris, 239 p.
      Lahousse P., Piedanna V. L’outil statistique en géographie. Tome 1 : les distributions à une dimension., Collec. Synthèse, Ed. Armand Colin, Paris 1998.
      Vigneron E., 1997, Géographie et statistique, Paris : Presses universitaires de France, Coll. QSJ
      Modalités de contrôle
      : Examen sur PC 40 % ; Examen écrit de 2h: 60 %
    • LGO 131 – Projet professionnel – PEC (Portefeuille d’expériences et de compétences)

      Enseignants : Z. Nouaceur, S. Gilles
      Durée
      : 30 heures TD ; Crédit : 2 ECTS
      Contenu
      : Unité d’Enseignement en partenariat avec le S.U.I.O.
      L’objectif de ce cours est de proposer à chaque étudiant une aide méthodologique s’appliquant à son objectif professionnel et aux moyens de l’atteindre (recherche documentaire sur le métier et le choix d’itinéraire de formation adapté, interview d’un professionnel, rédaction d’un rapport présentant la démarche et les constatations effectuées par l’étudiant, utilisation du logiciel PEC et élaboration des différentes fiches).
      Modalités de contrôle :
      Enquête auprès d’un professionnel et restitution (collective ou individuelle) sous forme d’un dossier (50 %) et d’un oral (50 %)

    • LGG 132 – Anglais

      Durée : 20 heures TD ; Crédit : 2 ECTS

    • Et au choix : Langue vivante

      LGG 133 Allemand

      LGG 134 Espagnol

      LGG 135 Italien

      Ce « Choix » d’une langue vivante est remplacé par une obligation de suivre LGG136 Expression écrite (Départements de Lettres Modernes) pour ceux qui ont échoué au test de français de début d’année