logo


Analyses Territoriales en Environnement et Santé

 

INSCRIPTION MASTER 2015-2016 sur

http://georouen.univ-rouen.fr/inscriptions-masters/

Une formation unique orientée vers les problématiques environnementales, la géographie de la santé, le lien entre environnement et santé …

Une formation à des compétences multiples d’aide à la décision et à la ges1on durable des territoires.

Pour des débouchés professionnels directs en bureau d’études ou dans les collec1vités territoriales: Chargés d’études et de mission, Expert, Consultant…

Objectifs de la spécialité ANTES

L’objectif de la nouvelle spécialité professionnelle ANTES s’inscrit dans la tendance contemporaine à prendre de plus en plus en compte les problématiques associées au développement durable autour de deux questionnements : celui de l’environnement (réchauffement climatique, tendance «verte» des sociétés post industrielles…) et celui de la santé (vieillissement de la population, restructuration des systèmes de soins…). Il s’agit de former des étudiants capables de proposer une lecture spatiale des problématiques environnementales, écologiques et sanitaires. Dans cette optique, l’interface nature -­‐ société est privilégiée pour appliquer et valider les modèles à forte composante spatiale.

 

Une formation innovante

La spécialité ANTES forme des intervenants pour la prise en charge conjointe des problématiques territoriales, environnementales et sanitaires car toutes deux constituent un même enjeu sociétal. La spécificité de cette spécialité est de proposer une formation qui fasse le lien entre les deux approches disciplinaires. La demande de nouveaux métiers prenant en compte ces évolutions se développe et l’objectif est d’y positionner les géographes qui ont une longue expérience de l’étude et du suivi des problématiques spatialisées. Plus précisément, il s’agit de promouvoir une approche systémique prenant en compte les disparités et inégalités géographiques, les acteurs, vecteurs et autres agents déterminants pour une aide efficace à la prise de décision. Grâce à une ouverture vers des référentiels bibliographiques multilingues et multidisciplinaires, l’objectif est de mettre sur le marché de l’emploi des personnes capables d’aider à penser et gérer les interactions complexes du monde dans lequel nous évoluons. Il s’agit également de doter ces cadres de tout le bagage méthodologique qui leur permettra de s’adapter aux évolutions technologiques et de proposer aux décideurs les documents nécessaires à toutes les réflexions et les prises de décisions (graphiques, cartes, SIG, géo visualisation, rappels historiques…)

Des secteurs d’activité en développement :

Les secteurs d’activités visés par la formation sont multiples et variés : les collec1vités territoriales et locales, les services déconcentrés de l’Etat ou établissements publics, les chambres consulaires, les services publics du monde de la Santé, les entreprises privées dans le domaine de la santé, de la pharmacie, du thermalisme, les bureaux d’études, les collec1vités des Etats du Sud, le monde des médias et de la média1on culturelle, les Organisations non gouvernementales et les Organisations Intergouvernementales, les associations… …pour des métiers comme : ingénieur territorial, chargé d’études, analyste géographe…

Responsable pédagogique

 

Descriptif des UE du master ANTES

 

  •  

    • UE 1 : Outils pour applications géographiques

      Cartographie

      L’objectif du cours est de permettre aux étudiants d’acquérir un SAVOIR-FAIRE opérationnel des outils de cartographie et d’analyse de l’information géographique inclus dans les micro-SIG de dernière génération. Le niveau atteint en fin de formation est suffisant pour mener à bien la cartographie et les analyses nécessaires à un travail de master ou utile pour la géographie professionnelle, l’enseignement, la spécialisation dans des domaines connexes (cartographie, aménagement, tourisme, collectivités territoriales, multimédia etc…)

      SIG

      L’objectif de ce cours, est donc de donner aux étudiants et cela de façon graduée, une bonne connaissance des SIG, en apprenant de manière très concrète les différentes fonctionnalités d’un SIG. En utilisant ArcGIS 9.X, l’étudiant saura géoréférencer des images afin de pouvoir créer des couches d’informations géographiques. Il manipulera ensuite des couches d’informations, afin de les croiser pour produire des informations originales permettant d’arriver à des documents exploitables dans des rapports d’analyse. L’objectif est de rendre l’étudiant suffisamment autonome sur les SIG, pour qu’il puisse répondre aux problématiques qu’on lui posera dans le Monde professionnel.
      Une bonne connaissance d’ArcGis lui permettra de s’adapter à d’autres logiciels puisque les fonctionnalités des SIG sont quasi identiques.

      Télédétection

      La télédétection terrestre concerne tout à la fois, les techniques d’acquisition des données images spatiales et les processus d’analyses et traitements de celles-ci. Dans le cadre du master, les enseignements développent surtout la seconde partie. Les premières séances sont consacrées à une introduction, indispensables aux débutants (Rayonnement ElectroMagnétique (REM), interactions REM-atmosphère, REM-surfaces terrestres / les signatures spectrales, compositions colorées…). Les traitements sont intégrés le plus possibles à des problématiques géographiques posées (ex : les configurations spatiales de la dynamique forestière pour le NDVI et son usage ; le trait de côte instantané et la question de sa représentation pour l’algèbre d’images). L’intégration d’autres données géoréférencées est incluse. Cette année (2010), un dossier comprenant du terrain dans la ville, des traitements d’images et des parcours GPS intégrés à l’image, était à rendre.

      Géomatique

      Ce cours introduit aux concepts liés aux théories et méthodes utilisées en géomatique :
      les différents modèles mathématiques de la surface terrestre : sphère, ellipsoïde, géoïde. Les systèmes géodésiques, les types de projections cartographiques selon leur géométrie, les types d’altération. Quelques exemples de projections courantes, UTM, Lambert 4 zones, 9 zones, Lambert 93. Les modèles de données géographiques : modèles image (raster), théories de la couleur, codages de la couleur, différents modèles de compression d’image, différents formats d’image. Les modèles de données vectorielles, du spaghetti au vecteur topologique. Structures de couches d’objets géographiques d’un SIG.

    • UE 2 : Epistémologies en géographie (concepts et outils)

      L’inscription d’un module d’épistémologie dans le cursus de Master, entérine la nécessité pour les futurs diplômés d’intégrer dans leur cursus un enseignement sur les fondements théoriques et la généalogie des objets géographiques. Il a pour fonction de rendre explicites et réfléchis les choix de démarches scientifiques opérés par les étudiants, tant en ce qui concerne leur mémoire de Master que pour l’élaboration de projets de thèse. Le pluriel figurant dans le libellé du module souligne la nécessité de présenter en quoi la diversité des démarches dans les sciences humaines et sociales, ainsi que les logiques internes propres à chaque approche conditionnent l’appréhension de la réalité géographique.

    • UE 3 : Enjeux géographiques contemporains

      Cette UE vise à fournir aux étudiants un panorama très actualisé des recherches les plus récentes en géographie tant française qu’étrangères en les positionnant par rapport aux grands courants qui traversent la géographie ainsi que l’ensemble des sciences sociales.

    • UE 4 : Techniques d’accès et de recherche d’information – Analyse critique de la webographie

      L’objectif est d’acquérir une méthode d’analyse critique et d’archivage de l’information géographique accessible par les nouveaux médias (web) où puisent surabondamment les étudiants en quête d’information : comment rechercher une information, comment mesurer sa fiabilité, comment archiver une information vérifiée… ? Telles sont les principales questions qui guideront cet enseignement.

      Bibliographie :
      ALBARELLO, L. Pratiques et méthodes de recherche en sciences sociales. Paris: A. Colin, 1995. 179 p. ISBN 220021605X.
      GUMUCHIAN, H., MAROIS, C. AND FÈVRE, V. Initiation à la recherche en géographie. Paris: Economica, 2000. 425 p. ISBN 2-7178-4013-3.

      Compétences de l’UE :

      • Construction d’une veille documentaire
      • Maîtrise d’un outil de gestion bibliographique (Zotero)
      • Mise en œuvre d’outils collaboratifs (wiki, Delicious, stockage partagé)

       

      >> Cours en Ligne

     

  •  

    • UE 1 : Méthodes d’analyse en environnement et santé

      UE 1-1 – Acquisition des données

      L’objectif de cet enseignement consiste à rassembler des informa1ons qualita1ves et quantitatives, souvent disponibles mais sous-utilisées et de voir en quoi elles peuvent être utiles à la compréhension des problèmes environnementaux et sanitaires et comment elles peuvent être exploitées à des fins d’analyses cartographiques et de production de documents de synthèse. (tableaux de bord, fiches, schémas systémiques…)

      UE 1-2 – SIG et Applications (1/2)

      Pour leurs capacités, d’intégration de données, de requêtes spatiales et surtout pour leur fortes potentialités heuristiques, les systèmes d’informations constituent un apprentissage des géographes, à la croisée de l’analyse spatiale et de la cartographie : Initiation aux SIG et application aux thématiques de la spécialité, intégration de documents d’origine diverse dans un SIG, géoréférencement, digitalisation, manipulation des images raster et vectorielle, etc. Ce module se poursuit en S4 (2/2).

      UE 1-3 – Méthodologie de conduite de projets

    • UE 2 – Questions d’environnement et de santé (48 h, 10 ECTS)

      UE 2-1 – Inégalités géographiques et justice socio-spatiale

       

      UE 2-2 – Risques environnementaux et crises sanitaires!

    • UE 3 – Stage (max 3 mois) ou Projet Professionnel (10 ECTS)